Accueil » Actualités » Conseils pour éviter les pièges de l’assurance-décès

Conseils pour éviter les pièges de l’assurance-décès

Par publié le 29 octobre 2015 à 11:28

Les clauses d’un contrat d’assurance sont nombreuses. Il y a de quoi s’y perdre. Parfois, certaines clauses ne sont pas claires. Méfiez-vous. L’assureur connait tout et sait comment faire pour être gagnant au final. Vous souhaitez prendre une assurance-décès, suivez le guide.

Pour éviter les pièges, soyez vigilant. Une fois le contrat signé, il est difficile de pouvoir changer une clause ou même de résilier le contrat. Mais inutile de stresser, voici les explications.

Faites la différence entre l’assurance-décès temporaire et permanente

Concernant l’assurance-décès temporaire, il faut que le décès ait lieu pendant la période de validité du contrat. Sinon, la compagnie peut garder le capital ainsi constitué. Si l’assuré est vivant et que la date limite de validité est passée, une somme lui sera reversée, mais sans les intérêts correspondants.

Concernant l’assurance-décès permanente, il n’y a aucune limite de temps. Peu importe la date du décès, le bénéficiaire recevra son argent.

Il ne faut pas combiner assurance-décès et assurance-vie

Les compagnies d’assurance vous proposeront peut-être cette formule qui n’est bien que pour elles. L’assurance-décès est un contrat de prévoyance. À l’expiration de la date de validité, le bénéficiaire ne reçoit pas d’argent. L’assurance-vie est un produit d’épargne. Le bénéficiaire touche de l’argent au décès du souscripteur.

Si vous combinez l’assurance-décès et l’assurance-vie, vous payez pour deux garanties. Vous pouvez perdre systématiquement l’une des garanties.

Faites la liste des risques couverts par votre contrat

Dans les contrats d’assurance basique, seule la mort accidentelle est indemnisée. Le suicide ou les métiers à risques ne sont pas pris en compte et ne génèrent aucun versement. Il faut être informé de ces exclusions. Mieux vaut choisir un contrat qui garantit toutes les origines du décès. Enfin, attention au délai de carence. C’est une période pendant laquelle la garantie ne s’applique pas en cas de décès.

Voici les conseils que l’on pouvait donner sur l’assurance-décès.

 

A lire aussi :

Garantie perte totale et irréversible d’autonomie dans une assurance décès

Les contrats d’assurance décès comportent une garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).[…] Lire la suite

Résiliation d’une assurance décès

Le contrat d’assurance décès est souscrit, en principe, pour une durée d’un an,[…] Lire la suite