Accueil » Actualités » Des astuces pour renégocier son assurance décès-invalidité

Des astuces pour renégocier son assurance décès-invalidité

Par publié le 7 août 2014 à 16:39

assurance deces invalidite emprunt immobilierLorsqu’un particulier souscrit à un crédit, il doit aussi souscrire à une assurance décès-invalidité. Or, depuis le mois dernier, la loi autorise les emprunteurs à renégocier les conditions de leur contrat dans un délai maximum d’un an après l’avoir signé.

Une facture allégée de 50%

Si la négociation se fait à votre avantage, vous pouvez réussir à atteindre un montant inférieur à 50% du prix d’origine à la souscription.

Pour se faire, nous vous conseillons de comparer les différents contrats d’assurances individuelles. Ils présentent la caractéristique de proposer des prix en se basant sur le profil du souscripteur. En fonction de ces critères, le tarif peut devenir plus attractif que celui proposé par le contrat groupé des établissements financiers. Mais pour que vous puissiez souscrire à un autre contrat chez un autre assureur, celui-ci doit-être équivalent à celui d’origine.

La procédure de résiliation

Au même titre que la résiliation pour n’importe quel contrat d’assurance, vous devez envoyer une lettre recommandée. Vous devez préciser que votre contrat doit se terminer dans les deux semaines à un mois à réception du courrier et que le nouveau contrat doit prendre effet immédiatement.

A réception du courrier, la banque dispose de dix jours ouvrés pour fournir une réponse. En cas de refus, elle est dans l’obligation de donner une cause. A contrario, elle peut être sanctionnée financièrement de 3000 euros.

Pour les retardataires, le courrier doit être adressé dans les deux semaines avant la fin de la période d’un an.

 

A lire aussi :

Types de contrats d’une assurance décès

Il est possible de distinguer les contrats d’assurance décès en fonction de leur[…] Lire la suite

A quel âge souscrire une assurance décès ?

Y a-t-il des conditions d’âge pour la souscription d’une assurance décès ? Les[…] Lire la suite