Accueil » Actualités » Assurance décès : les éléments à ne pas confondre

Assurance décès : les éléments à ne pas confondre

Par publié le 26 octobre 2012 à 15:53

L’assurance décès est un contrat de prévoyance très souvent confondu avec l’assurance-vie. Ces deux types d’assurances ne sont pas souscrits pour les mêmes raisons : l’un permet le versement d’un capital en cas de décès, le second permet de réaliser un capital d’épargne pour la retraite.

L’assurance décès: un contrat « anti risques »

Souscrite sur une période bien définie, l’assurance décès est une assurance temporaire, de prévoyance et qui a pour but de protéger la famille, le conjoint ou les proches en cas de décès du contractant. Elle permet le versement d’un capital ou d’une rente aux personnes désignées dans la police d’assurance, durant sa validité.

L’assurance décès est un moyen par exemple, d’assurer la scolarité de ses enfants grâce au versement d’un revenu de remplacement, le cas échéant.

Une assurance souscrite par les professionnels

Les professionnels ont également recours à l’assurance décès. Celle-ci apporte une certaine protection si une personne stratégique à l’entreprise ou bien un dirigeant venaient à mourir. Elle permet d’éviter un trop grand bouleversement de son activité et de compenser le préjudice et les pertes pécuniaires causées par le décès de cette personne phare.

À savoir : Cette même assurance décès est incluse dans les contrats de prévoyance des salariés afin de protéger leur famille.

 

A lire aussi :

A quel âge souscrire une assurance décès ?

Y a-t-il des conditions d’âge pour la souscription d’une assurance décès ? Les[…] Lire la suite

Garantie perte totale et irréversible d’autonomie dans une assurance décès

Les contrats d’assurance décès comportent une garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).[…] Lire la suite